La méthode SMART

Et si vous deveniez un peu plus intelligent ?


Alors oui, j’admets qu’avec un objet aussi incisif, vous avez peut-être envie de me montrer que vous êtes déjà

suffisamment intelligent ou bien même vous n’allez pas relever ce que je viens de dire car vous valez mieux que ça.


Que serait cette petite chronique si je ne vous taquinais pas un peu de temps en temps ? :)


Alors attaquons : comme vous le savez, “intelligent” se dit “smart” en anglais et voilà de quoi je souhaite vous parler ce matin : vous permettre d’utiliser la méthode SMART dans votre travail et ainsi de travailler plus intelligemment (éh oui, j’y reviens :) ), de façon plus efficace et plus adaptée pour vous.


Reprenons rapidement cet acronyme avant de l’étudier en détails avec de nombreux exemples concrets pour vous aider au quotidien.


Croyez-le ou non savoir clairement définir ses objectifs est une méthode scientifique qui permet de faire la différence entre ceux qui les atteignent … et les autres.

Profitez-en d’ailleurs pour revoir, au fur et à mesure des paragraphes qui vont suivre, vos propres objectifs et vérifier qu’ils sont SMART.


Les objectifs SMART sont des objectifs : S - Spécifiques, M - Mesurables, A - Ambitieux, R - Réalistes et T - fixés dans un cadre Temporel.


Le décor ainsi planté, passons aux détails :


S comme Spécifique


Il est essentiel que vos objectifs soient aussi précis que possible. En effet, de nombreuses personnes se fixent des objectifs qui sont vagues et approximatifs. Le problème avec cela c’est qu'il est alors difficile de déterminer comment faire pour les atteindre et comment savoir quand ils sont atteints réellement.

Par exemple, vous vous êtes dit “Je vais trouver un nouvel emploi”, “Je vais prendre plus de responsabilités”, “Je vais déléguer plus”...

Demandez-vous comment vous saurez avec certitude si et quand vous avez atteint votre objectif ? En effet, si vous êtes dans le vague, vous pouvez atteindre tout à fait vos objectifs et ne pas vous en rendre compte ou vous pouvez constater que vous n'avez pas la motivation parce que vous ne savez vraiment pas comment faire.

Il serait donc dans votre intérêt d’avoir des objectifs plus précis comme : “Je vais définir ce mois-ci ce que j’attends d’un nouveau poste”, “Je vais contacter mon manager cette semaine pour lui présenter mes 10 idées pour prendre de nouvelles responsabilités et les mettre en application dans les 6 mois à venir”, “Je vais réunir mon équipe et leur confier les 15 tâches qui me prennent le plus d’énergie et pour lesquelles je n’ai pas de valeur ajoutée et faire le suivi sur les deux prochains mois”.

Ainsi à la fin de la période, vous pourrez aisément vérifier si vous avez atteint vos objectifs, simplement en comparant avec l’intention de départ.

D’autre part, plus vous êtes précis, plus vous avez la possibilité de segmenter les grands objectifs en étapes plus petites et tout aussi précises qui vous permettent d’avoir des jalons tout aussi fiables. Dans les exemples ci-dessus : “consulter le site de Pôle Emploi, me créer un fichier avec la liste, contacter des professionnels (le programme MyChance vous permet à cet effet de faire un bilan de carrière et de trouver votre prochain nouveau poste), “lister les idées et les détailler pour les présenter de façon professionnelle, envoyer le mail à mon manager, fixer un rendez-vous et réserver une salle, répéter l’argumentaire…”, “utiliser la matrice d’Eisenhower pour déterminer ce qui peut être délégué, créer des modes opératoires pour que l’équipe soit autonome et pouvoir les former, mettre en place des moyens de contrôler que le travail réalisé est conforme avec l’attendu, faire un suivi régulier, rendre les personnes autonomes pour que ce suivi soit auto-géré”.

Ainsi en rendant le plus précis possible vos objectifs, vous vous rendez la vie facile pour les suivre et savoir quand ils sont atteints.


M comme Mesurable


Comme le montrent les exemples ci-dessus, les objectifs doivent également être mesurables. Ceci permet, comme nous l’avons dit, de savoir précisément ce qui est atteint et de garder la motivation pour avancer car on sait la direction à emprunter.

Pour reprendre l’exemple concernant la personne qui souhaite prendre plus de responsabilités et qui avait comme intention initiale un simple :”Je vais prendre plus de responsabilités.” qui n’est pas du tout mesurable, il faut pouvoir répondre à des questions comme :

  • Comment pourriez-vous dire que l'objectif a été atteint ?

  • Quel est le critère de mesure ?

Cette personne pourrait plutôt partir avec des objectifs clairs tels que “Les minutes des réunions passeront désormais par moi en premier et mon manager n’aura qu’à les valider avant envoi”, “Je filtre tous les appels entrants et passent 50% des appels sortants afin de dégager 1 heure par jour à mon manager.”...

Ces objectifs sont simples et concrets. Avoir des objectifs mesurables vous permet de suivre facilement votre progression. Dans le cas de la personne ci-dessus, se rendre compte au fur et à mesure qu’elle gagne en autonomie et remplit son rôle d’assistante avec de plus en plus de maîtrise est motivant et lui permettra ainsi d’avoir des arguments plus concrets lors de l’évaluation de son travail lors des entretiens annuels.


A comme Ambitieux


Chaque objectif que nous nous fixons nous permet de sortir un peu de notre zone de confort, être un peu ambitieux, sinon ce ne sont pas des objectifs mais de simples tâches : je m’explique avec l’exemple de la personne qui souhaite prendre plus de responsabilités :

“Choisir la couleur des pochettes cartonnées, la police d’écriture d’un courrier, la formule de politesse en bas d’un mail”, ce n’est pas ambitieux : ce qui est ambitieux, c’est un objectif qui va donner un peu l’impression de prendre quelques initiatives hors de votre périmètre mais toutes étant parfaitement calculées : “Appeler en direct un client important pour lui proposer de gérer une partie de son dossier sous couvert de son manager”, “Proposer de planifier en toute autonomie le prochain déplacement professionnel de celui-ci avec uniquement une validation avant action”.

Rendre un objectif ambitieux dans le cadre de la méthode SMART, c’est comme avoir l’intention de sauter dans le grand bain en étant sûr d’avoir bouée et perche du maître nageur en cas de besoin.

En effet, un objectif ambitieux doit rester adapté au profil de la personne et pour cela être réaliste.


R comme Réaliste


Comment garder confiance en vous et en votre capacité à atteindre vos objectifs si ceux-ci ne sont ni raisonnables ni réalisables ? En d'autres termes, vous ne voulez pas vous exposer à l'échec, n’est-ce pas ? Savoir d’avance qu’un objectif est irréalisable est tout sauf motivant.

Un exemple : “Voici les archives de la société depuis sa création en 2001. Chaque dossier est étiqueté clairement et permet ainsi de s’y retrouver facilement. Vous avez 3 jours pour scanner l’ensemble des dossiers et les présenter sous forme de synthèse argumentée sur notre Intranet en vue de leur présentation lors du prochain conseil d'administration.”

Si on analyse cet objectif, il est spécifique. Les jalons et les tâches relatives sont correctement décrites. Il est mesurable car l’objectif est la synthèse argumentée. Cependant, il n’est pas réaliste car le temps alloué à la tâche est beaucoup trop court.

Alors reprenons le cas de la personne qui souhaite avoir plus de responsabilités. Elle s’est donné des objectifs mesurables au point précédent, elle doit vérifier que ces objectifs sont atteignables : exemple : à court terme “Remplacer mon manager pour la réunion de service hebdomadaire" n’est pas atteignable en tout cas pas de façon sereine pour la personne, par contre cet objectif peut être décliné à moyen voire à long terme en passant par des étapes intermédiaires comme “préparer les diapositives de la présentation pour chaque réunion”, “prendre la parole pour présenter un des points, puis deux, puis…”, “participer aux questions-réponses en fin de réunion”...

Ces objectifs sont plus facilement atteignables, semblent raisonnables et réalistes et permettent de garder la personne motivée.

Il est tout à fait possible que de rencontrer du challenge donne des ailes à cette personne et qu’elle atteigne les objectifs plus rapidement que prévu, mais se fixer un objectif irréalisable est le meilleur moyen de perdre pied.


T - fixés dans un cadre Temporel


Maintenant que nous avons décrit en détails les premières lettres de l’acronyme symbolisant cette méthode, ce dernier T tombe sous le sens : c’est l'un des aspects les plus importants des objectifs. Il est nécessaire d'avoir un échéancier.

Quand vous vous lancez un objectif à atteindre, il faut garder en tête le temps nécessaire pour parcourir chacune des étapes.

Dans le cas d’objectifs récurrents ou déjà mis en place dans votre société, vous avez une idée assez précise de la durée et du délai de réalisation de chaque jalon. N’hésitez pas à ajouter une marge pour couvrir les impondérables. Il vaut mieux un travail de qualité avec un peu de délai supplémentaire plutôt qu’un travail bâclé et rendu à toute vitesse car votre client gardera toujours en tête la qualité et rarement le temps pour délivrer les informations (je parle là de ma propre expérience :) ).

Par contre, dans le cas où vous vous lancez un objectif totalement nouveau,

  • soyez le plus précis possible dans la déclinaison des tâches correspondantes : souvent quand on décompose, il est possible de retrouver des tâches similaires à l’existant.

  • ajoutez bien entendu une marge en cas d’impondérables : ce qui est très plausible étant donné que vous sortez des sentiers battus

  • faites appel à des experts : cela peut être nouveau pour vous, mais quelqu’un dans votre société a peut-être déjà tenté d’atteindre un objectif similaire

  • lancez-vous : quand tout est à peu près balisé, se lancer permet de faire ses propres expériences et là : prenez des notes, notez les écueils, les gains de temps possible lors d’une prochaine mission, les questionnements, les culs-de-sac… Tout cela vous sera très utile quand vous en serez à tirer les leçons de ce lancement afin de pouvoir trouver des axes d’amélioration pour une prochaine mission.

Dans tous les cas, une fenêtre de temps est nécessaire pour définir vos objectifs. Celle-ci doit être en accord avec les autres notions de la méthode SMART.


Chacun de ces concepts pris séparément définit certainement déjà certains de vos objectifs, mais c’est pris ensemble qu’ils créent une formule qui vous mènera à la réalisation de ceux-ci.


Nous voici à la fin de cet article, vous sentez-vous plus intelligents ? :)

Ce que je vous souhaite, c’est d’être SMART : gagnez en clarté et ainsi avancez vers ce qui vous fait vraiment vibrer.


Petite cerise sur le gâteau : l’effet Whaou !


J’aurais pu m’arrêter là mais je souhaitais partager avec vous ce que l’on nomme en coaching l’effet Whaou ! Ce petit truc en plus qui donne la pêche quand on repart d’une séance de coaching :


Maintenant que vous avez défini clairement et SMARTement vos objectifs, est-ce qu’ils vous font vibrer ? est-ce qu’ils vous challengent juste ce qu’il faut pour vous savoir hyper motivés et sur les startings blocks prêts à foncer ?

Si oui, c’est parfait et je n’ai qu’une chose à dire “Go go go” :)

et si ce n’est pas le cas, si vous êtes face à la petite phrase que vous avez écrite et qui est censée illuminer vos journées sur les x prochains jours/semaines, mais qu’elle n’a même pas réussi à allumer une petite étincelle dans votre oeil quand vous l’avez relue :

alors vous avez peut-être besoin d’une aide ponctuelle, un petit coup de pouce pour vous aider à faire le tri dans ce que vous souhaitez vraiment car ce n’est peut-être pas la formulation qui pose souci mais l’objectif en lui-même.


Si vous reconnaissez, je vous propose de contacter un de nos coachs. Ils sont là pour vous aider, ponctuellement ou sur une plus longue durée, à y voir plus clair dans votre carrière et ainsi repartir du bon pied reboosté et totalement autonome dans les prochaines étapes de vos projets professionnels.